jeudi 8 février 2018

Ravie !


J'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai reçu le Prix des lecteurs Club, auteur belge 2017.


Merci à tous les lecteurs qui ont aimé mon livre.


Mon prix sera officiellement remis le 21 février lors de l'inauguration de
la Foire du Livre de Bruxelles 2018

Je dédicacerai mon roman le dimanche 25 de 16 à 17h au stand 305





9 commentaires:

  1. Bonjour Christiana ,
    Je vois que j'ai la primeur d'un commentaire et j'en suis ravie car j'adore te lire et ne suis pas surprise ! C'est bien mérité.
    Je t'embrasse avec du soleil que je t'envoie car je pense que tu es sur un petit nuage !
    Amitiés et bises.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Annie. Complètement dépassée depuis ce matin ! Commentaires Facebook, Twitter, demandes d'interviews...
      Il me faudrait une secrétaire😉

      Supprimer
  2. Ma bonne copine liégeoise Christiana Moreau emporte le prix des lecteurs Club.
    Bravo, bravissimo ! Les histoires belgo-italiennes sont à l’honneur cette année.
    En tant que finaliste, je signerai donc fièrement à côté de la lauréate le dimanche 25 à la Foire du Livre. Voilà pour le rendez-vous perso.
    Anecdote amusante au passage : la semaine dernière, Christiana, tu me disais en plaisantant que comme j’avais emporté deux prix où nous étions tous deux finalistes, au troisième que je gagnerais, tu serais la Poulidor des prix littéraires belges. On a bien ri.
    Heureusement, ta victoire rappelle qu’en littérature, il n’y a pas de Poulidor. Nos vraies victoires, ce ne sont pas les prix (sans diminuer leur importance en termes d’encouragement et de promotion des auteurs notamment belges). Ce sont nos rencontres avec les lecteurs. Chaque lectrice ou lecteur qui a aimé nos livres est un Gallibier (un l ou deux, je ne sais plus) franchi. Un tour de France accompli. Un sprint sur les Champs mené en tête. Chaque fois que quelqu’un nous dit que notre livre l’a touché, nous sommes Eddy Merckx sur le podium de Paris-Roubaix.
    Les choix de jurys diffèrent, heureusement. Ce qui rappelle qu’un prix est la reconnaissance d’un talent, mais parmi tant d’autres. Nous les espérons parce qu’ils nous permettent d’être remarqués, de continuer, de progresser et même, de compenser la modestie des revenus d’un auteur belge. C’est déjà énorme.
    Nous sommes bien sûr heureux d’y être mentionnés et extatiques d’arriver « premier-e ». Mais ils ne disent et ne diront jamais que notre texte est meilleur. Ils disent que tel jury a préféré tel livre. Et surtout, qu’on a bien travaillé. Que nos éditeurs ont bien fait de nous publier. Qu’on a bien fait d’écrire. Que nos plus gros doutes peuvent enfin faire la place à un peu de sérénité.
    On n’écrit pas en maillot blanc, jaune ou arc-en-ciel. La page blanche n’est pas un départ de course, d’ailleurs si ça l’était, il faudrait des jours, voire des mois, avant que tous les concurrents partent. Peu importe. En littérature, en art, la tortue a autant de chances que le lièvre.
    C’est donc en Poulidor fier d’être dans ta roue, Christiana, que je te félicite, et recommande une fois de plus cette belle histoire de violoncelle que j’ai eu beaucoup de plaisir à dévorer. Forza, la Sonata !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je plaisantais bien sûr.
      Ravie aussi d'être à tes côtés à la Foire du Livre le 25.
      Et merci pour ce long commentaire judicieux, n'est pas chroniqueur qui veut.
      À très bientôt pour les retrouvailles de nos deux histoires italo-belges.

      Supprimer
  3. Avec un jour de retard, comme d'habitude puisque je ne suis bizarrement averti de tes publications sur ce blog que le lendemain, grand BRAVO à toi, Christiana ...

    Je ne dirais pas : je m'en doutais, car je n'ai lu aucun roman en lice, le tien mis à part bien entendu, mais j'y croyais fermement et l'espérais sincèrement.

    Cela me fait, comme à ton entourage bien sûr, immensément plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Richard, tu as été mon premier lecteur et mon premier correcteur.

      Supprimer
  4. Cette sonate n'a pas été oubliée et mérite largement une reconnaissance des lecteurs. Elle a pris son envol et ne devrait pas s'arrêter là.
    Félicitations.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...